Archives de Tag: Infos

Conseils du jour # 1


Il faut 20 minutes avant de se sentir rassasié alors il est important de prendre son temps lors du repas, de savourer chaque bouchée.
*** Perso, j’ai du mal à mener à bien ce petit conseil … je mange trop vite, des conseils à me donner ?

Ne confondez pas la soif et la faim. Parfois, lorsque l’on se sent faible, on a tendance à manger des sucreries qui fournissent de l’énergie rapidement alors que notre corps a tout simplement besoin de se régénérer en eau. Il est recommandé de boire 1.5 litres d’eau par jour, pour que votre corps reste parfaitement hydraté.
*** Je commence, en effet, à prendre en compte ce conseil qui se révèle être tout à fait véridique parfois. En hiver, je bois du thé (merci la Spécial T) et, en été, je me prépare une bouteille d’1.5 litres avec de la menthe sans sucre ajouté, je la bois dans la journée (sans compter le Coca Zéro, le 7Up zéro …)

Perdre du poids par la consommation de produits allégés ? Vous ne saviez probablement pas cela mais les produits allégés peuvent contribuer au gain de poids, simplement parce qu’ils ont tendance à être consommés de façon excessive.
Votre appétit pour quelque chose de plus sucré n’est donc pas satisfait et votre corps va essayer de compenser ce manque tout au long de la journée. Il a été prouvé que certains édulcorants sont nocifs pour le métabolisme.
Au lieu de choisir des produits allégés, choisissez des aliments entiers originaux et appréciez-les consciencieusement. Ainsi, vos envies sont entièrement satisfaites et votre corps n’a pas besoin de compenser quoi que ce soit.
*** C’est une de mes bonnes résolutions mis à part pour le Coca Zéro mais tout ce qui touche aux laitages par exemple est visé (exception : les crèmes fraîches que je garderai en allégé)

Il est recommandé de consommer cinq fruits et légumes par jour. Deux portions de fruits (Cette catégorie comprend les fruits – frais, séchés ou congelés – et les jus de fruits « 100% pur jus ». Pour un maximum de plaisir fruité, privilégiez les fruits frais de saison. En plus de leur goût délicieux, leur teneur en nutriments essentiels est bénéfique pour votre corps) et trois portions de légumes. Considérez qu’une portion représente ce que vous pouvez mettre dans vos mains lorsqu’elles sont jointes. Ces portions sont parfaites entre deux repas ou comme dessert !

Résultat de recherche d'images pour

Est-ce que cette nouvelle rubrique, “conseils du jour” vous plaît ? Dîtes-moi !

Appel à contribution n°4


Hé oui, après les fraises, on passe aux tomates.
Il va s’agir de me donner vos recettes fétiches réalisées avec ce fruit (oui, oui, vous m’avez bien lue : la tomate est un fruit !!!).
Comment l’accommodez-vous ? Comment la préparez-vous ?
Je suis d’ores et déjà très curieuse de lire vos recettes….

tomate_tomato_by_kryyshdg-d5nxhhv

La tomate est composée à 95% d’eau, idéale pour garder la ligne. Elle présente un faible apport calorique (15 Kcal / 100g) et favorise l’élimination des toxines. D’une façon générale, la tomate détient des vitamines (vitamine C, provitatmine A ou carotène, vitamine E), composés antioxydants et fibres. Elle est un aliment qui réduit le risque d’accidents vasculaires cérébraux mais aussi les maladies cardiovasculaires. Selon ces chercheurs, consommer chaque jour 80 g d’une sauce tomate maison permettrait de compenser  les effets néfastes d’un repas riche en graisses sur la paroi des vaisseaux sanguins et permet de prévenir l’athérosclérose, c’est-à-dire le dépôt de lipides sur la paroi des artères. Sauces, soupes, tomates cuites sur la pizza sont également conseillées pour profiter des bienfaits du lycopène qui ferait « presque aussi bien » que certains médicaments pour faire baisser le taux de cholestérol !

La tomate est à conserver à température ambiante dans une corbeille de fruits ou sur une assiette. Eviter le réfrigérateur qui lui fait perdre de sa saveur mais qui permet, toutefois, de les garder une dizaine de jours sans risque. En effet, une tomate un peu verte continue à mûrir dans un endroit chaud.

Appel à contribution n°3 : fraises check


Après la pomme, les haricots verts … voici maintenant le tour des fraises !!!

Fraise

Vous avez encore participé nombreuses les filles et je tiens réellement à vous remercier !

  • Aurore Villemenot, ma coupine, les mange avec du sucre … voire même sans !
  • Mathilde Cloff se fait plaisir avec une soupe de fraise au basilic
  • Sandrine Verrier Bodinier prépare des mousses de fraises (un petit suisse, blanc d’oeuf, sucre)
  • Parapluie Lili (qui intervient beaucoup sur la page Facebook du blog et je l’en remercie beaucoup) adore les fraises dans un bon smoothie : jus d’orange, fraises, menthe ou basilic au choix et on mixe le tout
  • Karine Debono-banach fait des trifle aux fraises : il faut des fraises, des biscuits et fromage blanc ou petits suisses, on fait des couches de chaque deux fois et on met au frais pour déguster ensuite
  • Annie Pasquier aime à manger le trifle également mais aimerait aussi réaliser le cake aux fraises proposé sur le site La ligne gourmande
  • Helcuisine nous propose, quant à elle, une tarte aux fraises et chantilly
  • Marianne aime préparer la fraise petite île très parfumée qu’elle trouve chez elle. Avec celle-ci, elle réalise des tartes, des salades de fruits, des pana cotta …
  • colinefomloupyestu utilise les fraises avec un petit suisse et un peu de sucre et de poudre d’amandes dans un verre sur lequel elle dépose un biscuit sablé émietté
  • J’ai trouvé aussi en surfant sur le net : la recette d’une tarte à la crème de yogourt et à la fraise, celle des fraises poêlées au poivre et spéculoos

Et, comme la dernière fois, j’ai fouillé un peu sur le net en quête d’autres recettes légères et gourmandes :

Appel à contribution n°3


Fraise

Aujourd’hui je lance l’appel à contribution n°3 et il concerne les fraises, fruit du moment. J’adore personnellement. Je déplore juste le fait que, souvent, je suis déçue car celles que j’achète manquent de goût. Depuis le début de la saison des fraises, j’ai été satisfaite une seule et unique fois : j’avais acheté des fraises bio ! Ca change tout !

Bon, bref, j’arrête de raconter ma vie et j’attends avec impatience toutes vos petites recettes, je suis convaincue que vous allez me donner encore une fois l’eau à la bouche !!! Je vous fais confiance les amis gastronomes !

Petit topo sur la fraise :

Les meilleures fraises sont celles que l’on cueille soi-même dans son jardin, chez le producteur. A défaut de les cueillir, il est judicieux de les acheter directement au producteur qui les a récoltées le matin même.

La fraise est légère (35 Kcal / 100 g) et rafraîchissante (elle est composée à 90% d’eau). Riche en vitamine C, elle arrive à point nommé en mai pour prendre la relève des agrumes. La fraise stimule les défenses immunitaires : il suffit d’une portion de 150 g pour couvrir les apports journaliers en vitamine C.

Aujourd’hui, les fraises sont produites dans le sud-ouest, dans le sud-est, dans la vallée du Rhône .. Elles sont présentes sur les marchés du début du printemps jusqu’à la fin de l’été.

On connaît la gariguette (20% de la production française), la mara des bois dont le goût est celui de la fraise des bois et la selva (12% de la production française).

Pour conserver les fraises, on les met au réfrigérateur durant deux ou trois jours. On évite de les entasser et on ne les lave qu’au moment de les servir. Pour les laver, on garde leur pédoncule afin d’éviter que les fraises se gorgent d’eau. Il est indispensable d’éviter les emballages hermétiques, les fruits doivent respirer.

On peut également les congeler. Pour cela, on lave les fruits dans de l’eau glacée, on les équeute, on les égoutte et on les place sur une plaque en les espaçant. On congèle rapidement dans la partie la plus froide du congélateur et on les enferme ensuite dans un sac à congeler. Pour les décongeler, il faut les étaler en une seule couche sur une assiette et, après, les congeler dans les plus brefs délais.

Appel à contribution n° 2 : haricots verts CHECK !


Avec du retard, je vous l’accorde, je vous fais partager les différentes participations à ce nouvel appel à contribution. Merci à vous pour ces petites astuces pour manger facilement des légumes verts, des haricots verts en l’occurrence. J’ose espérer que ces petites recettes vont donner l’eau à la bouche à Evelyne Loprick qui déteste les haricots verts.

Haricot vert

Donc, ci-dessous, vous trouverez le compte rendu de vos diverses participations :

  • Gondat Marianne propose une salade avec tomates, oeufs, maïs, thon et plein d’oignons.
  • Aurore Villemenot concocte des haricots verts à la carbonara à 3PP (elle tient la recette de mon blog !) ou en salade avec des pommes de terre et du jambon.
  • Karine Debono-banach apprécie les haricots en salade : ail, persil, olives, tomates, mozzarella et oeufs durs mais aussi en ragout avec du coulis de tomates, de l’ail, de l’oignon.
  • Mathilde Cloff les prépare avec de l’ail, du persil, des lardons ou encore tout simplement avec du basilic.
  • memovoix adore les haricots verts en salade et trouve que ceux-ci se marient très bien avec les tomates, les maïs et les oeufs par exemple. En même temps, il y a aussi la salade niçoise. En version cuite, memovoix accommode les haricots avec de la tomates et des oignons ou encore les ajoute à une ratatouille.
  • Natali déplore que sa mari n’en mange pas assez donc elle les cuisine à la carbonara.
  • De mon côté, je fais les haricots verts à la bolognaise aussi en version cuite ou encore je les fais revenir avec des pommes de terre sautées comme faisait ma maman quand j’étais petite.

Je me suis permise de fouiner aussi sur Internet pour trouver quelques recettes sympas, je suis sûre que vous apprécierez de tester, non ?

Bon appétit …

Appel à contribution n°2


Cette semaine, on se penche sur un légume de saison.

Quelle est la recette que vous faîtes à base de haricots verts et qui ravit vos papilles.

Haricot vert

Le haricot vert est originaire d’Amérique du Sud. Ce légume arrive sur le continent européen au XVIème siècle.

On dénombre aujourd’hui plus de 200 variétés, plus ou moins grosses (“extra-fin” à “moyen”).

En France, ils sont récoltés dans le Val de Loire, le Roussillon et la vallée du Rhône de mai à septembre.

Les haricots verts sont des légumineuses. Leur apport énergétique se situe parmi les plus faibles. En effet, le haricot vert fournit seulement 30 Kcal / 100 g et cela le place au niveau de la tomate et de la carotte. Il faut savoir aussi le haricot vert est très riche en fibres, ce qui augmente la sensation de satiété et il stimule le transit. C’est également une source intéressante de protéines végétales (2.4 g/ 100 g). Très pourvu en vitamine, ce légume parvient à couvrir une bonne partie des besoins quotidiens recommandés, notamment en vitamine C, tonique, et en provitamine A, antioxydante. En outre, les haricots verts fournissent une quantité notable d’acide folique indispensable pour la croissance et pour les femmes enceintes : une portion de 200 g couvre 27% de leurs besoins journaliers.

Juste pour le fun, certains haricots verts sont … jaunes : les haricots-beurre.

Soyez originaux, quelles sont vos petites astuces pour faire manger des légumes verts à vos enfants ? J’attends que vous me fassiez saliver les filles (et les gars !).

Mon chéri mange comme les enfants et j’aimerais le pousser à manger plus de légumes, aidez-moi !

Appel à contribution n°1


Aujourd’hui, je lance le nouveau concept de « Bienvenue chez moi ». J’aimerais que nous remettions à l’ordre du jour la convivialité de mon blog par le biais d’un échange de recettes.
Chaque jour, je vais donner un aliment à partir duquel je vais vous demander de partager votre recette fétiche.
Allez, j’attends avec avidité votre participation !!!

Aujourd’hui, je choisis donc LA POMME … miam miam

La pomme est aujourd’hui le fruit le plus consommé par les Français. 1 fruit sur 5 achetés par les ménages en France est une pomme. L’INSEE a calculé qu’un ménage consommait 16 kg de pommes par an.

Une pomme pèse 150 g en moyenne et contient par ailleurs 85% d’eau. Le fruit est d’un faible apport calorique, il contient en moyenne  80 calories. Il renferme antioxydants qui permettent de prévenir les cancers et les maladies cardiovasculaires et fibres. C’est un fruit adapté à l’alimentation des sportifs, la pomme participe à l’équilibre digestif et constitue une mine de vitamines, notamment les vitamines du groupe B et E mais aussi des vitamines C. Il est à noter que la peau des pommes concentre davantage de vitamines C que sa chair (mais, bon, attention, j’ai entendu dire que la peau des pommes concentrait aussi beaucoup de pesticides !)

Pour les personnes souhaitant perdre du poids, il faut savoir que la pomme est un coupe-faim idéal dans le cadre d’une alimentation saine.

Les pommes peuvent être conservées plusieurs jours dans une corbeille à fruits. Veillez toutefois à ne pas les laisser dans une pièce surchauffée. Vous pouvez également les conserver dans le bac à légumes de votre réfrigérateur, ce qui évitera qu’elles ne continuent à mûrir.

Si on peut acheter maintenant des pommes toues l’année, c’est à l’automne qu’elles sont les meilleures.

Il existe de nombreuses variétés de pommes dont celles-ci :

– la Golden delicious : sucrée, croquante et juteuse, vous pouvez la consommer crue ou la cuisiner. Elle est récoltée toute l’année.

– la Gala : très sucrée, elle se consomme crue ou en préparation culinaire. Vous la trouverez sur les étalages de février à août.

– La Reine des Reinettes : acidulée et peu sucrée, vous pouvez la déguster crue ou la cuisiner. On la récolte d’août à octobre.

– la Braeburn : croquante, juteuse et acidulée, vous pouvez la consommer crue ou en préparation culinaire. Elle est récoltée de septembre à mars.

– la Jonagold : sucrée, vous pouvez la consommer crue ou la cuisiner. Vous la trouverez de novembre à avril.

– la Elstar : acidulée et un peu sucrée, vous pouvez la consommer crue ou la cuisiner. Elle est commercialisée de septembre à mars.

– la Fuji : sucrée et juteuse, la meilleure façon de la consommer est de la croquer. Elle est récoltée de novembre à juin.

– la Idared : acidulée, elle se consomme crue, en la croquant. Elle est disponible de janvier à juin.

– la Red delicious : sucrée et peu acidulée, c’est en la croquant que vous la dégusterez le mieux. On la récolte d’octobre à avril.

– la Reinette grise (du Canada) : acidulée et croquante, vous pouvez la déguster en la croquant ou en la préparant au four. Elle est disponible de novembre à mars.

– la Belle de Boskoop : acidulée, vous pouvez la croquer ou la préparer en tarte. Vous la trouverez de novembre à février.

– la Granny Smith : très acidulée, croquante et rafraichissante, elle ne se consomme que crue, en la croquant. Elle est récoltée d’octobre à avril.

Vous pouvez aussi aller jeter un coup d’oeil à ce document PDF au sujet des diverses variétés des pommes : http://www.lapomme.org/sites/default/files/ressources/fichiers/anpp008-calendrier-3.pdf

%d blogueurs aiment cette page :