Archives de Tag: Sucré et desserts

Chandeleur 2016 : gaufres au Délimix


Après Noël et ses chocolats, on arrive à février avec la Chandeleur … Miam ! Sauf que, la Chandeleur, c’est le 02 février donc j’ai pris un peu d’avance !

Moi, j’adore d’autant que le sale temps pluvieux de ces jours derniers ne fait que conforter mon envie de cocooning. Une bonne grosse gaufre au Nutella avec un mug de thé chaud, bonheur assuré, n’est-ce pas ?

J’ai eu beaucoup de plaisir en plus à préparer cette douceur ; j’ai utilisé mon Délimix donc tout était terminé en deux temps trois mouvements : chouette !

IMG_0824

 

Pour 12 gaufres :

  • 250 g de farine de blé complet
  • 2 oeufs
  • 1 sachet de levure
  • 3 sachets de sucre vanillé
  • 70 g de beurre liquide Planta Fin
  • 360 g de lait demi-écrémé

Donc, comme je disais, au niveau de la préparation, rien de plus simple : il suffit de mettre tous les ingrédients dans le bol et de mettre l’appareil en vitesse 9 durant 20 secondes. Hop, c’est terminé.

Comme je suis une vraie gourmande, nous n’avons pas attendu et on a mis la pâte sitôt terminée dans le gaufrier mais, normalement, qu’on se le dise, il faut laisser poser la préparation 1 heure avant de déguster à température ambiante.

Pâte à tartiner maison, un délice !


Juste un peu déconfite quand je vois que l’huile de palme monopolise tout ce que nous achetons en magasin ; j’ai décidé pour le bien de mes hommes de me lancer dans la confection d’un produit très controversé en ce moment : le Nutella.

Je me suis armée de mon Délimix pour réaliser une pâte à tartiner maison.

  • 170 g de chocolat praliné à cuisiner Nestlé
  • 130 g de chocolat au lait à cuisiner Nestlé
  • 1 boîte standard de lait concentré sucré (avec le Gloria, ça ne fonctionne pas)
  • 30 g d’huile de noisettes
  • 1 pincée de sel

Mettre tous les ingrédients dans le bol du Délimix, programmer 4 minutes 30 secondes à 60°.

Racler les parois si nécessaire.

Mettre à nouveau la bestiole en route 2 minutes 30 secondes à 60°.

La pâte est liquide mais elle va durcir, ne vous inquiétez pas.

C’est la deuxième fois que je me lance dans une telle opération culinaire ; la première pâte à tartiner a été engloutie en trèèès peu de temps. Et, je dois l’admettre, je culpabilise moins en craquant dessus car je me dis qu’il y a bien moins de choses beurk dedans !

Vous laisserez vous tenter ?

Appel à contribution n°3 : fraises check


Après la pomme, les haricots verts … voici maintenant le tour des fraises !!!

Fraise

Vous avez encore participé nombreuses les filles et je tiens réellement à vous remercier !

  • Aurore Villemenot, ma coupine, les mange avec du sucre … voire même sans !
  • Mathilde Cloff se fait plaisir avec une soupe de fraise au basilic
  • Sandrine Verrier Bodinier prépare des mousses de fraises (un petit suisse, blanc d’oeuf, sucre)
  • Parapluie Lili (qui intervient beaucoup sur la page Facebook du blog et je l’en remercie beaucoup) adore les fraises dans un bon smoothie : jus d’orange, fraises, menthe ou basilic au choix et on mixe le tout
  • Karine Debono-banach fait des trifle aux fraises : il faut des fraises, des biscuits et fromage blanc ou petits suisses, on fait des couches de chaque deux fois et on met au frais pour déguster ensuite
  • Annie Pasquier aime à manger le trifle également mais aimerait aussi réaliser le cake aux fraises proposé sur le site La ligne gourmande
  • Helcuisine nous propose, quant à elle, une tarte aux fraises et chantilly
  • Marianne aime préparer la fraise petite île très parfumée qu’elle trouve chez elle. Avec celle-ci, elle réalise des tartes, des salades de fruits, des pana cotta …
  • colinefomloupyestu utilise les fraises avec un petit suisse et un peu de sucre et de poudre d’amandes dans un verre sur lequel elle dépose un biscuit sablé émietté
  • J’ai trouvé aussi en surfant sur le net : la recette d’une tarte à la crème de yogourt et à la fraise, celle des fraises poêlées au poivre et spéculoos

Et, comme la dernière fois, j’ai fouillé un peu sur le net en quête d’autres recettes légères et gourmandes :

Appel à contribution n°3


Fraise

Aujourd’hui je lance l’appel à contribution n°3 et il concerne les fraises, fruit du moment. J’adore personnellement. Je déplore juste le fait que, souvent, je suis déçue car celles que j’achète manquent de goût. Depuis le début de la saison des fraises, j’ai été satisfaite une seule et unique fois : j’avais acheté des fraises bio ! Ca change tout !

Bon, bref, j’arrête de raconter ma vie et j’attends avec impatience toutes vos petites recettes, je suis convaincue que vous allez me donner encore une fois l’eau à la bouche !!! Je vous fais confiance les amis gastronomes !

Petit topo sur la fraise :

Les meilleures fraises sont celles que l’on cueille soi-même dans son jardin, chez le producteur. A défaut de les cueillir, il est judicieux de les acheter directement au producteur qui les a récoltées le matin même.

La fraise est légère (35 Kcal / 100 g) et rafraîchissante (elle est composée à 90% d’eau). Riche en vitamine C, elle arrive à point nommé en mai pour prendre la relève des agrumes. La fraise stimule les défenses immunitaires : il suffit d’une portion de 150 g pour couvrir les apports journaliers en vitamine C.

Aujourd’hui, les fraises sont produites dans le sud-ouest, dans le sud-est, dans la vallée du Rhône .. Elles sont présentes sur les marchés du début du printemps jusqu’à la fin de l’été.

On connaît la gariguette (20% de la production française), la mara des bois dont le goût est celui de la fraise des bois et la selva (12% de la production française).

Pour conserver les fraises, on les met au réfrigérateur durant deux ou trois jours. On évite de les entasser et on ne les lave qu’au moment de les servir. Pour les laver, on garde leur pédoncule afin d’éviter que les fraises se gorgent d’eau. Il est indispensable d’éviter les emballages hermétiques, les fruits doivent respirer.

On peut également les congeler. Pour cela, on lave les fruits dans de l’eau glacée, on les équeute, on les égoutte et on les place sur une plaque en les espaçant. On congèle rapidement dans la partie la plus froide du congélateur et on les enferme ensuite dans un sac à congeler. Pour les décongeler, il faut les étaler en une seule couche sur une assiette et, après, les congeler dans les plus brefs délais.

Clafoutis aux cerises


J’ai eu le plaisir de passer un peu de temps avec mon frère, ma belle-soeur et leurs enfants : des moments inoubliables (il est clair qu’être auprès des siens n’a pas de prix quand tout se passe pour le mieux). En prime, j’ai ramené des cerises auxquelles j’ai évidemment jeté un sort (il aurait été dommage de les perdre) en réalisant un clafoutis. Je peux vous assurer que c’est délicieux le matin au réveil au petit déjeuner. Miam.

– Des cerises dénoyautées (c’est mieux !)

– 3 oeufs

– 100 g de farine

– 250 ml de lait écrémé

– 5 sticks Vanilla Canderel

Mettre le four à préchauffer à 180°C.

Verser dans un bol les oeufs, les battre. Puis ajouter la farine et le lait en remuant. Pour finir, verser l’édulcorant dans la préparation.

Disposer le tout dans un moule de 24 cm de diamètre et faire cuire durant 25 minutes.

Servir froid ou tiède. Personnellement, je préfère froid. Une petite part au petit déjeuner, en dessert ou au goûter. En tous les cas, c’est juste très bon et ça fait largement concurrence à des gâteaux industriels trop gras et trop sucrés.

Appel à contribution n° 1 : pomme CHECK !


Je suis sûre que vous vous souvenez que lundi dernier j’avais innové sur le blog “Bienvenue chez moi” en mettant en place un nouveau concept … hein, rassurez-moi, vous n’êtes pas atteints d’Alzheimer ?

Donc, oui, lundi dernier, j’avais lancé un petit échange bien sympa avec pour déclencher la “pomme” !

Et, quelle ne fut pas ma surprise en lisant toutes vos petites recettes personnelles … franchement, vous m’avez donné l’eau à la bouche chers amis gastronomes !

Donc, ci-dessous, vous trouverez le compte rendu de vos participations :

  • Anne Laure nous propose l’incontournable invisible aux pommes de Doro à 20PP
  • Karine Debono-banach se régale avec une compote de pommes et, elle a raison, chaque fois, on découvre un nouveau goût, une nouvelle texture, une nouvelle saveur.
  • Sandrine Verrier Bodinier aime beaucoup l’invisible aux pommes mais, souvent, elle place des quartiers de pommes dans une papillote en silicone avec du sucre vanillé et/ou une cuillère de miel. Elle concocte aussi des omelettes sucrées aux pommes.
  • Valéry Albouy nous rappelle les saveurs exquises des crumbles
  • Isabelle Zabelle réalise la flognarde aux pommes et à la cannelle à 18PP
  • Annie Pasquier se régale avec la crêpe tatin de Weight Watchers
  • Caroline Grand se fait plaisir en réalisant de la confiture de pommes (au moins, je sais que ça existe maintenant ! merci Caroline !). Et, en plus, elle sublime cette confiture avec de la cannelle, de la vanille, des épices pour spéculoos et pain d’épices.
  • Marianne Gondat, quant à elle, se délecte d’un bon jus de pommes frais
  • Mirinda nous propose une tarte aux pommes
  • Emy contribue avec une recette de muffins aux pommes et aux poires façon crumble
  • Natali parle elle aussi du fameux gâteau invisible qu’elle ne réalise qu’à partir de pommes car les poires rendent trop de jus.
  • Nous avons aussi la recette d’une tarte qui donne faim au coeur de sucre de pomme à la cannelle et poudre d’amandes
  • Et, pour finir, titoulematou se satisfait simplement de laver la pomme et de la croquer à pleines dents !

Je crois maintenant que vous aurez de quoi faire dès lors que vous aurez quelques pommes qui attendront que vous leur jetiez un sort dans la cuisine.

Je vais tâcher de faire la recette qui me tente le plus et de la publier sur le blog, à bientôt alors !

Chantilly Maison


Depuis maintenant plusieurs années je souhaitais réaliser une chantilly maison mais je considérais ne pas avoir le matériel nécessaire pour m’y coller de façon efficace et rapide. Je tiens à remercier mon partenaire Best of Robots car avec le Bestron AKM500 SD Vintage Rose, voilà une chose faite.

IMG_0369

En fait, c’est super méga giga simple quand on a le matos !

Il suffit de mettre le bol du robot pâtissier au réfrigérateur durant grosso modo 30 minutes.

On sort au dernier moment la crème fraîche entière et on mélange avec le fouet.

Personnellement, j’ai choisi de rester 30 secondes sur chacune des vitesses.

Bien entendu, la gourmande que je suis n’a pas tardé à déguster cette chantilly sitôt qu’elle était prête accompagnée avec des fraises (françaises !).

Il me restait de la chantilly alors je l’ai mise au frais pour la terminer le soir même, elle était alors meilleure.

Je peux vous assurer que mon petit bonhomme est un amateur de chantilly … je crois que je vais devoir mettre à contribution le Bestron assez souvent !

%d blogueurs aiment cette page :